AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Calliope Athena Phaedra Skouros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calliope Skouros

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 26/10/2007

°Oo Devil Mood oO°
Stade de Possession:
3/3  (3/3)
Pouvoir:
Relations:

MessageSujet: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 2:55

Identité :

Nom : Skouros
Prénom(s) : Calliope Athéna Phaedra
Âge : 38 ans mais parait dans les 25 ans.
Date de naissance : 8 Aout
Lieu de naissance : New York
Nationalité : Américaine et grecque
Occupation : Agent spécial du FBI


Psychologie :

Plus grande qualité : Calliope est avant tout une femme de raison. Elle est pragmatique et rationnelle. Certains diraient même terre à terre, avec un petit air supérieur méprisant. Pourtant, dans sa profession choisie, cette mentalité est un atout. Doublée d’un naturel observateur et d’un esprit agile et vif, elle excelle dans la résolution de problèmes épineux.
Plus grand défaut : Evidemment, n’étant pas patiente par nature, il arrive que son tempérament méditerranéen reprenne le dessus et que la solution finalement choisie coupe au plus court, faisant fi du protocole ou de la discipline habituelle.
Manies : Elle mange des donuts sans trêve ni repos et ne peut s’empêcher de mettre des étiquettes à son nom sur ses affaires dans le frigo (on la comprend, vu son colocataire). Enfin, elle n’arrive pas à se retenir de brosser son chat avec une rage sans limite et une brosse à chaussure. Le matou semble y avoir pris goût.
Phobie : Elle ne supporte pas les affaires non résolues, cela lui donne de l’urticaire. Elle a aussi une sainte horreur de ces saletés de créatures et des dindons.

Description : Heureusement, elle a par le passé maintes fois démontré sa sûreté de jugement et ses capacités admirables, ce qui excuse certaines entorses mineures au protocole. Généralement obstinée et perfectionniste, elle n’a pas l’habitude de lâcher une affaire en cours ou de reculer devant un obstacle, préférant le surmonter par des déductions astucieuses ou l’aplatir si besoin est. Dévouée à son travail, elle ne quitte jamais réellement son rôle d’agent, même après les heures sup. On ne sait jamais quand les idées viendront après tout. Elle peut tout arrêter pour suivre une idée quand l’envie lui en prend, ce qui peut parfois poser des problèmes.
Sa vie sociale est en conséquence assez peu développée. Elle n’a qu’un cercle réduit d’amies toutes plus bizarres les unes que les autres et ne côtoie, au boulot que son coéquipier, l’improbable Lieutenant Lee (qui soutient être un Irlandais pure souche en dépit de son nom et de sa peau plus sombre que celle d’un pygmée). Assez timide dans la vie civile et peu encline à s’ouvrir aux autres, elle des difficultés certaines à aborder autrui, comme cette serveuse qui lui a tapé dans l’œil depuis quelques mois (elle se contente de fréquenter assidûment le café en question). Ce handicape ne la limite pas dans son travail toutefois car elle oublie alors ses réserves.
D’un naturel enjoué et dynamique, sa bonne composition a été ces dernières années mise à rude épreuve en raison du laisser-aller, selon elle, grandissant dans sa profession, chose qu’elle ne tolère pas. Les crimes impunis comptant parmi ses plus grandes hantises. Elle a une sainte horreur du crime et de tout ce qui s’y rapporte, c’en est presque maladif, par moments. La découverte de l’existence des créatures surnaturelles a approfondi sa détresse et mettant en désaccord son sens de l’observation et ses déductions logiques avec des manifestations, pour elle ridicules, d’un semblant de surnaturel. C’est avec un certain désespoir latent qu’elle s’est résolue à invoquer Seel. A partir de là, rationaliser l’utilisation mineure qu’elle fait de la magie n’est qu’un jeu d’enfant, si elle n’analyse pas trop la situation, ce qu’elle s’efforce de faire.
Elle joue de l’ukulélé pour passer le temps quand elle n’est pas plongée dans la lecture d’un des livres de son impressionnante bibliothèque, un pot de glace au chocolat à la main. Son amour des sucreries est proverbial et sa passion pour les donuts frise le caricatural, chose qui ne reste jamais secrète très longtemps.

***


Première chose qu'il/elle fait le matin : elle crache les poils du chat qui lui a encore dormi sur la tête, bourre de coups de pieds les côtes de Seel qui dort encore n’importe où, et qui bave, de surcroît. Après tout, c’est un démon, même si Calliope ne sait pas exactement quelle acte malsain il a commis, lui doit être au courant. Elle s'enfile ensuite un de ses éternels donuts, et un café, seules choses qui passent à catte heure indue.
Ce qu'il/elle fait à la pause déjeuner : Un saut rapide au café du coin et un repas trop sucré/gras/salé/riche/rapide en lorgnant sur cette magnifique serveuse et son tatouage si mignon qu’on peut voir dépasser de son débardeur quand elle… Ah ! Une autre chose : elle frappe la main de Seel qui essaie de lui piquer celui qui est à la crème (le donut) et l’engloutit avant qu’il puisse le dévorer.
Sa soirée type : Elle commence généralement par le lancer d’un objet lourd sur cette saleté de démon qui pleure dans la ruelle en dessous de sa fenêtre. Ensuite Calliope peut se laisser aller et profiter de la soirée : une émission de télé, Internet, deux bouquins, la musique, le PC et un ou deux cas non classés bien sordides. Et n’oublions pas la glace au chocolat !

Double fond de son tiroir à caleçons (ou petites culottes pour les femmes) : Un flingue, une liste de choses à dire pour pourrir la vie de Seel, une fausse liste d’indices sensés lui permettre d’échapper à Seel (la vraie est ailleurs : Seel doit sans doute savoir qu’elle a un double fond). Un bouquin.
Contenu du frigo: un tas de trucs sucrés, des preuves irrecevable par tout jury classique (dont les membres n’ont pas trois têtes, une langue de serpent, une apparence vaporeuse ou ce genre de choses), des aliments divers dotés d’étiquettes, futile tentative pour éviter que Seel joue les pique assiette. Des bouquins.
Objets Cachés sous son lit/oreiller : Harry, le poulpe en peluche, ami depuis toujours de notre Calliope adorée, et cible de choix pour tous les sévices que le démon peut imaginer ; à commencer par le terrible, l’innommable, le terrifiant supplice de la machine à laver (sans adoucissant et avec l’essorage). Un bouquin.
Contenu de son armoire à pharmacie : Les saletés que Seel s’enfile à tour de bras. Généralement le paquet est fini quand Calliope en a besoin. Des bouquins.


Goûts :

Couleur préférée : le violet. Et le gris.
Plat préféré : le donut. Mais sinon, elle adore le curry et la cuisine indienne.
Chanson préférée : Behind blue eyes des Who.
Livre préféré : l’Iliade, en ce moment, mais elle dispose d’une liste longue comme le bras d’incontournables…
Film préféré : The fountain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calliope Skouros

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 26/10/2007

°Oo Devil Mood oO°
Stade de Possession:
3/3  (3/3)
Pouvoir:
Relations:

MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 2:59

Histoire :

Origines.
Calliope est née à New York de parents immigrés grecs orthodoxes plutôt riches (Nikos, entrepreneur dynamique et Penthéa, écrivain). Avec son frère aîné, elle a vécu toute sa jeunesse à Manathan mais voyagea beaucoup avec sa famille qui était naturellement décidée à offrir à la jeune Calliope une vue exhaustive du vaste monde, à commencer par la patrie ancestrale du peuple grec. Choyée et protégée, elle connut une enfance heureuse et sans problème qui lui permit de s’épanouir aussi bien physiquement que mentalement ; pratiquant maints sports et manifestant très tôt une vivacité intellectuelle remarquable.
Le seul événement marquant de cette époque, fut le décès brutal du frère de Calliope. Tout juste sorti de l’école de police il fut un jour retrouvé mort dans son propre appartement fermé à clef de l’intérieur sans qu’aucun signe d’effraction n’ait été observé. Une autopsie montra que son sang avait d’une manière ou d’une autre cristallisé dans ses vaisseaux sanguins. L’événement traumatisa profondément Calliope.

Une adolescence normale.
Outre le traumatisme encore présent de la mort de son frère, Calliope eut une adolescence tout à fait normale : elle s'était déjà trouvé une vocation dont elle ne changea pas. Elle ne connut aucune période de rébellion, laissant ça aux gens faibles et perdus et elle apprit à aime les donuts et le café, dont elle fit la base de son alimentation (en particulier le matin, mais aussi vers 11H, à midi, vers 4 heures, au diner, et en collation nocturne au cas où). En dépit de son régime alimentaire, active comme elle était, jamais elle ne prit vraiment de poids : sa croissance et son énergie brûlaient les calories à une vitesse folle. Elle n'eut pas non plus d'histoire d'amour notable, ayant des difficultés à composer avec le manque de maturité des jeunes de son âge et ayant d'autres centres d'intérêt (à savoir à peu près tout le reste, livres en tête).


Adulte, son sens de la justice ainsi que, même si elle ne se l’avouait pas, la mémoire de son frère, la poussèrent à choisir les forces de l’ordre pour y faire carrière, au grand dam de ses parents qui n’ont jamais compris ce choix, même s’il l’ont accepté avec résignation. C’est ainsi qu’elle choisit le FBI. Une vie assez normale, donc. Mais cela n’allait pas durer. Un autre destin attendait la jeune femme. Un destin qui allait mettre une bonne trentaine d’années pour la rattraper. Parions qu’elle aurait préféré qu’il s’abstienne.

Désespoir, ou "le démon aux poulets".
Calliope soupira. Ce n’était pas son style de se lancer dans de telles âneries mais elle était à bout. Tout partait à vaux l’eau et elle ne voyait vraiment pas comment s’en sortir seule. Ses collègues, comme les flics, se laissaient aller, ignorant les vrais criminels pour coffrer des petits délinquants, bouclant leur quota d’arrestations à peu de frais. C’était honteux. Protéger et Servir… Protéger…
Nouveau soupir. Calliope secoua la tête pour chasser ces pensées superflues. Il n’était plus temps. Elle avait failli y passer pour accomplir son devoir et la hiérarchie restait pourtant sourde à ses réclamations. Maintenant, elle se tournait vers la seule solution qui lui restait même si tout son être se rebellait contre la simple pensée d’avoir recours à de telles extrémités. Mais elle avait une mission à accomplir et les vies de nombreuses personnes étaient en jeu.
Elle en avait lu, des ouvrages douteux, ces derniers temps. D’un naturel prosaïque et pragmatique, depuis toujours sceptique au plus profond d’elle-même, la tâche n’avait pas été aisée : qu’on puisse sérieusement croire le ramassis de fables et d’histoires d’horreur contenues dans ces pages la laissait rêveuse et outrée. Néanmoins, ce même esprit rationnel la poussait à accepter que certains détails d’affaires récentes ne collaient pas. Comment expliquer les cadavres de ces malheureux vidés de leur sang, ces victimes à moitié dévorées et tant d’autres cas similaires ?
La mort dans l’âme (parce que ça n’était ni son boulot, ni sa vocation : elle chassait des hommes) elle s’était laissée aller à élargir ses horizons. Ce qu’elle avait découvert l’emplissait de dégoût plus que de terreur, car après tout, tout ce qui bouge peut être détruit si on y met les moyens. Des monstres, des créatures qui méprisaient la vie humaine, qui se terraient dans les recoins noirs du monde des humains pour mieux le menacer. Elle n’avait rien contre le fait que ces choses existent a priori, à vrai dire, elle avait peine à réaliser : cela restait encore du domaine de la fable. Elle n’avait pas non plus particulièrement peur. Elle refusait au contraire de laisser des ordures, humaines ou pas, s’amuser à bafouer l’ordre qu’elle symbolisait. Qu’on laisse un crime impuni et trente autres apparaissaient comme des champignons. En l’occurrence, on n’attrapait jamais les monstres et des humains prenaient la relève. Inacceptable.
Cependant, savoir que quelque chose cloche ne permettait pas nécessairement de résoudre les problèmes. Au contraire. Plus elle en avait appris, plus c’était devenu compliqué. Ces choses n’avaient que de fausses faiblesses et semblaient plus dures à tuer que n’importe quoi d’autre. Elle avait d’ailleurs complètement abandonné l’idée de les capturer…
Pourtant, un jour, quelques mois auparavant, un ouvrage parmi d’autres avait retenu son attention. En soi, c’était déjà pas mal, vu le peu de foi que Calliope plaçait dans les divagations mystiques de vieux fous arriérés. Pourtant celui là avait l’air étrangement sain d’esprit quand il détaillait une créature surnaturelle de plus, le ton presque scientifique… Un démon, rien que ça. Un sourcil soulevé et la moue dédaigneuse, Calliope l’avait négligé, narquoise. Moissonner des âmes ? Et puis quoi encore.
Mais en ce jour, l’agent spécial Skouros était bel et bien en train de finir de dessiner son tout premier pentagramme maladroit sur le sol de son salon (après avoir roulé le tapis, poussé la table basse de marbre et le canapé en cuir sur les côtés et enfermé Ménélas le chat dans la pièce d’à côté) avec son propre sang qui plus est. Elle n’y croyait pas elle-même. Et ça se voyait. Tout ceci ne pouvait bien sûr pas marcher mais qu’elle tente seulement le coup était signe de son désarroi.
La dernière affaire avait été rondement menée… Des vols avec agressions, plusieurs pistes, une enquête minutieuse. Calliope s’était sentie revivre. Jusqu’au moment où elle avait été sur le point d’arrêter le coupable : celui-ci avait projeté des boules de feu, avait écrasé la femme-flic contre un mur avec un frigo de 100kilos puis s’était envolé à TRAVERS de plafond. Elle en aurait pleuré de rage. Même les simples délinquants s’y mettaient.
Le suivant avait fini criblé de balles après un malencontreux geste suspect.
Cela avait valu quelques ennuis à Calliope mais ça défoulait. En plus, elle avait nettement l’impression que tout le monde s’en moquait : trop de criminels pas assez de moyens de toutes façons. Elle s’était retrouvée à feuilleter LE livre.
Elle jeta un coup d’œil mauvais aux sacs de toile qui se tortillaient au sol, laissant échapper des gloussements.
Si ça ne marchait pas, elle pourrait toujours avoir l’air bête, rigoler un coup (en se disant que de toutes façons, elle n’y croyait pas) et inviter des amis pour un petit curry de poulet.
Trois âmes, il fallait pour invoquer le démon. Trois âmes. Calliope trouvait cela idiot. Il en aurait des tas s’il se pointait. En plus, des âmes de quoi ? Il devrait se contenter de poulets, c’était tout ce qu’il méritait, vu ce qu’elle-même était obligée de faire. Elle était persuadée d’ailleurs que cette histoire de pentagramme de sang n’était là que pour lui pourrir la vie et impressionner le gogo… Le plus dur à récupérer avait été le corps d’accueil. Heureusement, un petit crétin de délinquant affirmant être un démon du septième cercle ou un quelconque non-sens du même style avait surgit deux jours auparavant pour lui piquer son portefeuille et la plonger dans les ténèbres infernales. Un coup de crosse l’avait étendu raide au grand étonnement et pour la plus grande joie de Calliope, qui avait immédiatement décidé d’en faire le dernier ingrédient nécessaire à l’invocation de son Moissonneur d’âmes (tremblez mortel, bouh !).
Combattant ses pulsions qui lui réclamaient d’utiliser de la grenadine pour compléter le dessin, elle se força à s’en tenir aux instructions. Le sacrifice : elle jeta le sac de poulets dans le pentagramme sur le ventre du démon captif encore inconscient ; et la formule. Lorsque les derniers mots retentirent, rien n’apparut pourtant, à part une forte impression de ridicule. Visiblement quelque chose clochait.
Calliope parvint enfin, après deux autres tentatives, à avoir le rituel dans le bon ordre. Il fallait égorger les poulets, sans doute. Dégoûtant et barbare. Elle garderait les restes pour le chat. Ayant déposé les offrandes sur le plancher (protégés du sol par un film plastique alimentaire, tout de même), elle récita la formule fatidique. Elle s’attendait à ce que rien ne change, comme d’habitude… Mais quelque chose de surnaturel se produisit. Le sol, au centre du pentacle, s’illumina avant de prendre une couleur rougeoyante et sombre…

L'arrivée du chiant.
Le démon captif fut pris de tremblements brusques et violents puis retourna à l’immobilité. Après quelques secondes de plus, il se mit à bouger à nouveau, à se relever. Calliope sorti son arme de service. Damné démon, elle était sûre qu’il était apparu juste pour faire mentir ses instincts rationnels.
Le démon resta alors planté là, sans rien dire, pendant une longue minute. Calliope restait sur la défensive, peu encline à lui laisser le bénéfice du doute. D’autant plus qu’elle avait le sentiment qu’il se foutait de sa gueule avec son air supérieur vaguement narquois. Et il avait laissé des traces de griffures sur le parquet, le salaud ! Heureusement que le tapis était en sécurité.

-Parle humaine, tu as un service à me demander ?
-Donc vous êtes un Seelenstertörer, c’est bien ça, hmm ?

Calliope était encore incertaine d’avoir vu ce qu’elle avait vu : tirer sur un saleté surnaturelle est une chose, invoquer un démon, c’est d’un autre calibre…
Hochement de la tête patient et noble du démon accompagné d’un sourire encourageant, le même qu’on aurait pour un faible d’esprit qui lutte avec un concept pourtant simple pour tout un chacun.

- LE Seelenstertörer, humaine.
-Sans doute… Et vous êtes un démon, n’est-ce pas ? Oh, non, pas la peine de répondre à ça. J’imagine que c’est évident, vu les circonstances.

Nouveau sourire dudit démon qui commençait à trouver le temps long mais restait tout de même curieux de connaître le fin mot de l’histoire.

-Bon… Un service ? Oh oui… C’est vrai. Hmm. Vous… mangez les âmes, c’est ça ? Eh bien, j’aimerais que vous en mangiez pour moi. Des âmes. Histoire de faire de la place ici. Haha. Oui ?

Calliope n’était pas à l’aise, loin de là ; ça la rendait nerveuse. Elle avait l’habitude de traiter avec des indics, des voyous, des criminels, des privés, mais pas avec des démons. D’ailleurs elle ne s’était pas attendue à ça. Elle ne savait pas à quoi elle avait bien pu s’attendre, mais pas à ça en tout cas. Pas à un étranger qui avait tout d’un humain (à part la façon de s’inviter chez les gens), bien habillé, le port fier et noble, indéniablement charismatique, debout au milieu du salon. Et qui attendait poliment qu’elle lui indique ses motivations. Cela manquait de flammes, de hurlements, de griffes et de « Donne moi ton âme ! »… Sans doute. C’était une engeance infernale après tout…

-Restez polie tout de même. « Engeance », toi-même.
-Oh ! Pardon, je… Hey !

Décidément, de plus en plus étrange… Et puis pourquoi voulait-il qu’elle lui expose ses projets s’il pouvait lire les pensées ? Repoussant toutes ces spéculations inutiles, Calliope rassembla ses esprits.

-Donc vous seriez d’accord pour m’aider ?
-Une fois sur Terre, je prends toutes les âmes que je choisis au moment que je juge opportun, humaine.
-Hum bien… Mais là, je vous appelle pour une seule catégorie de personnes… Je vous dirais qui vous pouvez… prendre. Seulement les criminels, humains ou non. Mais personne d’autre.
-Criminels humains ou non, hein ? Accordé. Mais à ta mort, ton âme sera mienne, elle aussi, et rejoindra toutes celles que tu m’auras offertes.
-Heu ? Ok, je me disais bien qu’on n’y couperait pas, après tout... Il y a un contrat à signer ? Je dois donner mon sang ?
-En aucun cas. Tout est parfait. Vraiment parfait.

Calliope ne put s’empêcher de remarquer le pétillement dans l’œil du démon. Et elle n’aimait pas ça. Cela aurait du être plus dur… Elle ne pouvait croire qu’il n’y avait pas une arnaque quelque part. Et puis cette histoire d’âme lui faisait froid dans le dos. Elle avait accepté, c’était la seule chose à faire, car un non n’aurait sans doute pas été considéré comme une réponse par la créature. Mais donner son âme, même à sa mort… Il fallait qu’elle trouve quelque chose pour contourner le pacte. Elle avait le temps après tout.
Ou, du moins, le croyait-elle.
Cependant, un problème plus pressant se présentait. Et il ne souffrirait pas d’être remis à plus tard. Calliope, qui ne perdait pas de vue les priorités, le mentionna au démon avec tact.

-Et les poulets ? On en fait quoi ? Ils sont encore comestibles ?
-Evidemment, quel intérêt sinon. Vous êtes étranges, vous autres les humains. Fais-les moi cuire.
-Heu. Oui, bien sûr… Une fois que vous les aurez vidés.

Humaine et démon se regardèrent alors longuement en silence…


Dernière édition par le Dim 28 Oct - 14:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calliope Skouros

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 26/10/2007

°Oo Devil Mood oO°
Stade de Possession:
3/3  (3/3)
Pouvoir:
Relations:

MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 3:00

Le petit livre rouge de Ma... de Seel...
Les mois avaient passé. Et pas en silence cette fois. La contribution parfois rétive du démon se révélait des plus précieuses. Calliope avait l’impression de gérer de mieux en mieux à la fois les sautes d’humeur de la créature que l’arrestation musclée des délinquants. Il s’est d’ailleurs avéré plusieurs fois que lesdits criminels étaient en fait des créatures plus exotiques que des loubards classiques. L’intervention de Seel (comme elle s’était mise à l’appeler pour éviter les longueurs) était arrivée à point nommé. Elle aurait eu du mal avec les fantômes en pleine nuit. Et cela, même si depuis l’invocation, elle s’était mise à étudier les moyens de combattre les choses.
Elle détestait ça au plus haut point, elle ne pouvait réprimer un sentiment de ridicule à chaque fois qu’une situation surnaturelle apparaissait. Mais pour sa sécurité et pour l’accomplissement de sa mission, elle se devait de maximiser ses chances de succès. C’est ainsi qu’elle avait commencé à utiliser des balles en argent. De même, attirée par le pouvoir stoppant plus important du fusil à pompe, par rapport à son classique Desert Eagle, elle en gardait toujours un de côté pour les affaires les plus dangereuses. L’agent spécial Skouros faisait pourtant tout son possible pour éviter d’être surprise dans une situation où elle manierait la machette, ce qui serait nettement plus difficile à expliquer, en dépit de l’efficacité indéniable des armes tranchantes. En parallèle, Calliope a toujours cherché à se défaire de la « malédiction » du pacte de Seel.
Pour l’instant, sans résultat concret, malheureusement. En revanche, pour se donner un peu plus de temps et aussi, elle devait bien se l’avouer, par vanité, elle avait touché à des sortilèges pas très nets pour repousser le moment de son trépas (de causes naturelles, au moins). L’effet fut aussi imprévu que satisfaisant. Le surplus de vitalité qu’elle avait ressenti s’accompagnait d’une sorte de rajeunissement sensible : elle faisait beaucoup moins que ses 38 ans. Rationaliser l’utilisation de la magie et peser les avantages obtenus dans sa lutte permettaient à Calliope de ne pas trop se culpabiliser.
Le principal inconvénient d’avoir trempé dans la sorcellerie, c’était qu’à présent, elle partageait son appartement avec un colocataire qui ne payait rien ! Et qui mangeait comme quatre qui plus est. Il n’aimait pas le chat (mais bon, personne n’aimait Ménélas, pas même Calliope, et il le rendait bien en détestant l’univers dans son absolue totalité), il ne rangeait rien, il critiquait tout, tout le temps, sauf quand il trouvait un moyen plus insidieux de rendre la vie insupportable à la jeune femme. Et l’été était arrivé. La clim avait bien entendu lâché. Et le réparateur ne viendrait que deux semaines plus tard. Calliope avait si chaud que c’était intolérable. Au lieu de s’énerver à récupérer sa place dans le canapé squatté par le démon qui zappait comme si sa vie en dépendait, elle avait décidé d’aller prendre une douche glacée (en emportant son arme et en fermant la porte à clef, vu que Seel trouvait amusant de ne rien respecter. Pire, elle le soupçonnait de ne même pas être intéressé…).
Pourtant, en passant par la bibliothèque alors qu’elle semait déjà les couches superficielles de sa tenue aux quatre vents, quelque chose retint son attention. Rien de précis, mais son instinct de flic s’était réveillé : quelque chose n’allait pas.
Il lui fallut plusieurs minutes pour déterminer quoi exactement et pourtant elle connaissait par cœur l’agencement des livres chez elle. Un fin livret rouge était glissé entre deux ouvrages à la seizième rangée, colonne huit. Soupçonneuse, elle s’en saisit aussitôt, toute pensée d’ablution évaporée. L’objet ne lui était pas inconnu, elle l’avait déjà aperçu en possession de Seel, mais quant à savoir ce qu’il fabriquait là, mystère et boule de gomme. Sans penser à mal, elle commença à le feuilleter. Ce qui piqua sa curiosité : les pages remplies dépassaient largement en nombre celles qu’on pouvait faire tenir dans l’ouvrage. Ce simple détail était suffisant pour que Calliope s’arrête net, tombe littéralement au sol sur place et se lance dans la lecture forcenée du petit carnet.
C’était aussi stupéfiant que passionnant et la jeune femme apprit énormément sur la nature et la vie passée de Seel. Plus encore, elle apprit ce que le démon cherchait à cacher, ce pour quoi il avait mis ce carnet à un endroit où il pensait qu’il passerait inaperçu. Son Vrai Nom. Pour une fois, le grand classique du « caché en pleine lumière » n’avait pourtant pas fonctionné.
Elle en arrivait aux missions plus récentes (quelques siècles) de Seel quand le démon fit irruption dans la bibliothèque, quelque chose apparaissait enfin au travers de l’armure du démon : sa confiance en lui était ébréchée.
Il comprit visiblement aussitôt de quoi il retournait. Il bondit et rugit, arrachant le carnet des mains de la jeune femme.


Beaucoup de bruit pour rien...
-Lâche ça !

Elle comprit alors qu’elle avait quelque chose de capital. Sa jubilation du se lire dans son regard et elle ne put retenir un petit :

-Hehehe.

Le démon rangea le carnet, il semblait pourtant fébrile. Etrange, d’après ce qu’elle savait, Calliope n’avait aucun moyen d’utiliser ses connaissances pour lui nuire dans l’immédiat. Cela n’empêcha pas l’envoyé du diable de ronchonner.

-Les humains devraient apprendre à se mêler de ce qui les regarde.
-Oh, mais je crois que rien ne me concerne plus... après tout, qui ne voudrait pas savoir avec qui il travaille ?

Pour une fois qu’elle pouvait se venger de toutes les tracasseries que Seel lui infligeait d’habitude, elle n’allait pas se priver. Pourtant, elle savait que le démon ne se laisserait pas malmener sans combattre : il était trop chiant pour ça. D’ailleurs, le voila qui se mettait à sourire d’un air vicelard.

-Ho alors on a le droit de savoir avec qui on travaille ? J’ai trouvé ce truc dans ta chambre…

Ce fut alors au tour de Calliope de se retrouver embarrassée et elle rougit jusqu’aux oreilles avant de bafouiller une explication hâtive et peu convaincante.

-Et alors ? Je devais... l'avoir perdue il y a des années, au moins ! Je ne savais même pas qu'elle était cachée sous le lit. Jamais vue de ma vie en plus.

Le sourire de Seel s’élargit alors encore, révélant des dents bien trop blanches et pointues pour être honnêtes : il sentait qu’il retrouvait l’avantage et poussa sa chance, avide de jouer avec l’humeur de la femme flic.

-Ho bah… Dans ce cas, ça te gêne pas que je la jette, elle sent la mort et tu ne veux pas d’une telle saleté chez toi, sans doute…
L’ordure !
-Non ! Je me rappelle maintenant ! C'est celle de la fille d'une amie qui a du l'oublier là, la dernière fois qu'elle est venue. Oui c'est ça. Donnez-moi ça que je la mette en sûreté jusqu'à ce que je puisse lui rendre...

Elle s’enfonçait à vue d’œil. Seel en profitait ! Le démon… (Normal ça. Quand on y pense…) Il s’approcha, un sourire faussement désolé aux lèvres et fit mine de rendre humblement la peluche à Calliope. Au dernier moment, pourtant, il s’arrêta, agita le doudou et s’étonna en ouvrant de grands yeux innocents.

-Oh ? Tu as des amies, toi ?
Parce que maintenant, elle était une asociale, hein ? La faute à qui ?
-"Evidemment, ya Akilina, et puis Nishi et Ephrael... Et Constance aussi, oui ! Et... Mais c'est ma vie, ça ne vous regarde pas, pourquoi je me justifie ?! C’est pire que l'inquisition."

Mais qu’est ce qu’il lui faisait dire ? C’était du n’importe quoi. Il était la seule cause de tous ses ennuis et il en savourait chaque minute comme s’il eut s’agit d’un grand cru. Encore pire que Ménélas, à cause de Seel, Calliope n’avait plus de vie sociale, ne pouvait inviter personne chez elle et devait fuir ses connaissances pour éviter qu’ils découvrent avec qui elle vivait. Elle savait que si ça se savait (et encore, là on oublie le fait que Seel est un démon infernal et une engeance diabolique), elle n’avait pas fini d’en entendre parler. Seel était pire que tout : elle ne pouvait même pas avoir une relation suivie avec qui que ce soit et en était réduite à aller commander des gâteaux au café du coin de la 13eme pour fréquenter la serveuse. Pitoyable ET préjudiciable pour sa ligne…

-Tu t'es fâchée avec Hecate ?

Cela ne pouvait plus durer…

-Mais non, elle est juste encore en train de s’occuper de ses affaires étranges je ne sais où, vous savez comme elle est. Jamais on ne se… Ah non ! Pas encore ! Je te signale que j’en sais aussi beaucoup sur toi, mon petit Nono… Sur toi et sur pas mal d’erreurs de jeunesse… Ton patron est bien gentil de me renseigner sur tout un tas de choses… Comme cette petite bergère, par exemple… j’ai cru mourir de rire… C’est si mignon…

Sans attendre de réponse elle profita de son désarroi pour lui arracher le poulpe en peluche des mains et le protéger des attentions voraces du démon.

-Et ne retouche plus à Harry.

Le démon restait pétrifié, Calliope avait frappé fort, mais juste. Cela faisait d’autant plus mal. En tout cas, elle l’espérait. Et elle osait se réjouir en voyant le rictus figé qu’affichait à présent Seel en guise de sourire. Ah ! Bien fait. Retour à l’envoyeur.

-Tu veux jouer à ça ? Moi aussi je rigole bien quand madame va s'acheter des donuts en douce la nuit. Espèce de caricature vivante !
-Je n’y peux rien, il est ouvert toute la nuit et la serveuse est… Enfin, c’est le seul moment où tu es trop occupé à lécher les bottes du Boss pour venir t’accrocher aux miennes.
-Je ne lèche les bottes de personnes, ni les tiennes, ni celle de n'importe qui. Et j'te signale que c'est toi qui m'a invoqué, va t'en plaindre. Sans moi, tu serais crevée dans une ruelle ! Comme l'autre fois, hum ?
-Il n’y avait pas marqué : attention, emmerdeur pathologique dans la notice. Si j'avais su à quel point tu étais chiant, je ne t'aurais jamais invoqué ! A quoi tu sers ? A rien ! Tu passes juste ton temps à te goinfrer… A si, c’est vrai, tu m’as servi de matelas pendant une chute. Merci bien. Et je te devrais une reconnaissance éternelle ?

Trois mois de frustrations et de colère ressortaient en un instant. Calliope savait être un peu injuste mais fallait pas non plus déconner. Elle payait de son âme un emmerdeur professionnel qui demandait en plus à être nourri à ne rien faire… Et pas de service après vente à qui se plaindre.

- Ha ! De nous deux, je ne suis pas celui qui mange le plus. Et puis qu'est ce qu'on peut attendre de quelqu'un qui dort avec une peluche, mange des friandises à longueur de temps et use de la magie pour se rajeunir.
-Et qu'est ce qu'on peut attendre d'un démon psychopathe qui a le passé aussi lourd et dangereux qu'un 36 tonnes en roues libres dans une pente à 40° ? Et qui souffre d’un fétichisme malsain pour les chandeliers, en plus.

Calliope s’était arrêtée net après cette tirade. Après tout, c’était vrai qu’il était utile par certains côtés, malgré son mauvais caractère et sa propension à toujours trouver un moyen de lui pourrir sa journée. Elle avait abattu plus de boulot (et de criminels, d’ailleurs) en trois mois avec lui qu’en un an auparavant. Tout foutre en l’air sur un coup de tête était idiot. Cela ne rapporterait rien et serait une perte de temps. Sans compter qu’elle n’était pas sûre, même avec sa nouvelle vitalité, de pouvoir gagner un pugilat contre un vrai démon… L’instinct de survie lui criait de calmer le jeu. Enfin, ils devaient avoir l’air fin, tous les deux, à s’envoyer des piques toutes plus idiotes les unes que les autres comme des gamins. Elle avait presque 40 ans et lui facilement 2000… Et ils se comportaient comme des gosses. Pas une seule fois, l’idée qu’elle était à moitié nue ne vint interférer avec son processus de pensée hautement rationnel. Elle éclata de rire.

- Je crois que personne ne gagnera le concours du plus idiot aujourd’hui… Visiblement chacun de nous connait sur l’autre trop de choses à notre goût. On pourrait mettre ça de côté pour le moment, qu’en dites-vous ?

Et c’est ainsi que la paix fut signée, provisoirement, bien sûr…


Salvation ?
Le nouvel arrangement parut tenir le coup. Cela n’empêcha pas Seel de continuer à titiller Calliope mais l’ambiance se fit plus détendue. Respect ou lassitude ? Personne ne se hasarda à tenter de répondre à la question : trop dangereux.
Les enquêtes succédèrent aux arrestations voire aux bavures, mais heureusement, sans grande conséquence, à part pour « l’infortuné » criminel, cela va sans dire (mais certains, dont Seel, affirmeront qu’il l’avait bien cherché).
Un jour pourtant, une nouvelle affaire de meurtre attira l’attention de Calliope. En réalité, les victimes (car elles étaient plusieurs, retrouvées sur une durée qui s’étalait sur plusieurs mois) étaient mortes d’une bien étrange manière. Leur sang s’était comme qui dirait cristallisé dans leurs veines. Personne n’avait mis la main sur le tueur. Le précédent officier chargé de l’affaire comptait maintenant parmi les victimes. Aucune hypothèse naturelle ne pouvant évidemment convenir, Calliope sut qu’elle avait devant elle l’œuvre d’un sorcier ou assimilé. C’en était assez pour elle pour se lancer à la recherche dudit sorcier malfaisant, d’autant qu’elle avait des questions à lui poser et un compte à régler. Après quelques semaines de recherches et autres investigations, elle put remonter la piste du tueur insaisissable. Il s’avéra qu’elle menait vers une ville mystérieuse : Salvation.


Dernière édition par le Dim 28 Oct - 13:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calliope Skouros

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 26/10/2007

°Oo Devil Mood oO°
Stade de Possession:
3/3  (3/3)
Pouvoir:
Relations:

MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 3:00

Magie blanche ou noire ? : Dans la mesure où elle utilise la magie essentiellement à des fins personnelles, ses maigres compétences de magie entrent dans la catégorie de la magie noire. Elle reconnaîtra d’ailleurs volontiers user de tous les moyens disponibles pour arriver à ses fins ; cependant elle aime insister sur le fait que « ses fins » sont aussi celles de la communauté humaine qui lui doit la survie de bon nombre de ses membres.
Ses compétences sont faibles ; elle n’est pas initiée depuis bien longtemps et a du mal à vraiment y croire malgré tout ce qu’elle a vu. Elle déteste avoir recours à la magie car cela représente ce qu’elle combat et ce qu’elle voudrait faire disparaître pourtant parfois la vie ne lui laisse pas le choix. Elle essaie cependant de rester du bon côté et de ne pas franchir la ligne : quand on enquête sur le surnaturel, il faut connaître son ennemi mais prendre garde à ne pas le connaître si bien qu’on finit par lui ressembler…

Armement : Son équipement de travail habituel se compose d’un gilet pare-balle standard et d’un pistolet de service de gros calibre assez inhabituel : un Desert Eagle. Elle dit que ça en impose plus sur le terrain. En plus c’est une magnifique mécanique.
Depuis qu’elle est au courant de quelles saletés elle peut rencontrer dans les rues, tard le soir, elle a étoffé sa collection. Elle utilise parfois des balles en argent, juste au cas où (elle a les contacts nécessaires pour en faire fabriquer même pour des armes modernes). De plus quelques petites options comme une visée laser ou une torche peuvent être fixées au pistolet. Calliope s’est aussi dotée d’un fusil à pompe pour son pouvoir d’arrêt, utile contre les adversaires très massifs et le crowd-control. Enfin, comme on n’est jamais sûr que ces saletés soient complètement mortes avant d’avoir placé une distance de sécurité de plusieurs mètres entre leur corps et leur tête, Calliope possède un assortiment de machettes pour la finition. Evidemment, pour des raisons pratiques (et pour éviter une émeute) elle adapte son équipement à son objectif du moment : pas question de sortir avec toute la panoplie.


Apparence :

Allure générale : Calliope est une grande brune athlétique, sportive et vive. Bien qu’un peu trop lourdement charpentée pour être qualifiée de superbe, elle reste attirante. C’est surtout son charisme qui fait son charme, car son physique sort peu de l’ordinaire. Malgré tout, surtout depuis l’utilisation d’un sort destiné à rallonger sa vie, on ne mentirait pas en la qualifiant de jolie. Des membres bien dessinés par l’exercice nécessaire pour se maintenir en forme, une silhouette agréable aux formes bien présentes quoique discrètes et des jambes interminables…
Elle possède de grands yeux gris intenses qui, déformation professionnelle, sans doute, observent l’environnement avec attention à la recherche de détails qui passeraient inaperçus aux yeux des autres humains. Son visage fin est entouré d’une crinière de cheveux bruns soyeux parfois en bataille qui lui tombent sur les épaules. Sa peau est quelque peu halée et témoigne de son héritage hellénique à l’instar de son nom.
Calliope est une femme très expressive dont le visage est presque tout le temps en mouvement. Peu douée pour cacher la vérité ou pour le mensonge, elle excelle en revanche dans l’art de le traquer. Son expression s’illumine quand elle est joyeuse et lui confère une réelle beauté. Son sourire, en particulier, et ses fossettes sont un petit bijou. Malheureusement, les soucis et les nuits blanches ont eux aussi laissé leur trace sur le visage de la jeune femme (jeune d’apparence, au moins). A présent que le sort fonctionne, jamais on ne lui donnerait ses 38 ans réels tant elle présente l’apparence d’une jeune femme d’environ 25ans. De plus, le regain de vitalité et d’énergie presque miraculeux qui a accompagné le sortilège accentue cette impression.
Calliope est célibataire mais pas nécessairement par choix, elle a aussi une cicatrice à l’épaule droite où un couteau l’avait frappée ainsi que les traces d’un ancien impact de balle à l’abdomen qui avait bien failli lui être fatal un jour où elle avait négligé de porter son gilet pare-balle (qu’elle prend soin de mettre à présent).

Style vestimentaire : La jeune femme porte de fines lunettes noires pour lire, mais les néglige le reste du temps. Elle affectionne les pantalons habillés et les costumes sombres, de préférence dans les bordeaux foncés et les gris anthracite. Ils sont très bien coupés et élégants, mais jamais hors de prix ce qui fait ricaner Seel ; évidemment, môssieur, lui, ne met que de la marque… Calliope ne se prive pas pour lui faire remarquer qu’elle doit nourrir un pique-assiette. Seel, malheureusement, s’en tamponne l’oreille avec une babouche. Il lui arrive aussi de porter des robes et jupes… A Calliope, banane, pas Seel. Même si ça pourrait être marrant… Cependant, la jeune femme ne peut se permettre de s’habiller n’importe comment pour le travail, d’autant qu’elle se sent trop vulnérable ainsi vêtue… Elle évitera donc ce genre d’accoutrement sauf pour de grandes occasions.
De plus, on peut parfois la voir porter un trench-coat gris lors de ses investigations les plus dangereuses, quand elle doit aller sur le terrain et se salir les mains plutôt que de simplement interroger des témoins (plus pratique pour dissimuler toutes sortes de choses). Enfin, elle quitte aussi rarement que possible ses éternels chapeaux mous distinctifs en dépit des ricanements ; elle en possède une grande collection (un par chaussure, comme elle dit, sans que personne n’ait jamais compris pourquoi) mais a ses préférés qu’elle porte presque tout le temps. Elle ne porte pas de bijoux en dehors d’un pendentif à l’effigie de la sainte vierge.


Autres : Elle possède un démon de compagnie très particulier et très chiant : Seel. De plus, même si elle n’aime pas spécialement la magie, elle l’utilise pour arriver à ses fins dans certains cas (essayer d’allonger sa vie, augmenter sa vitalité, par contre, pas de vol plané, de boules de feu et j’en passe : c’est du n’importe quoi). Aime porter un chapeau. Dort avec un poulpe en peluche nommé Harry. Est douée pour jouer de l’ukulélé et faire des abat-jour en macramé.


Avatar : Agnès Libras

Précisez si vous êtes un joueur fille ou garçon : fille
Comment avez vous connu le forum ? C’est la faute de Kyle, il m’a forcée. Jetez lui les pierres et les tomates, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel Dashwood
Admin |where do you keep your gun ?
avatar

Nombre de messages : 3517
Age : 32
Mood : So naughty =)
Occupation : Chasseur
Adresse : Moonlight Motel - CH 133
Date d'inscription : 23/02/2007

°Oo Devil Mood oO°
Stade de Possession:
0/3  (0/3)
Pouvoir:
Relations:

MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 13:05

Bienvenue ^^
Je te réserve l'avatar Wink
Par contre la partie Première chose qu'il/elle fait le matin est trop courte de quelques mots à peine et il faudrait découper l'histoire en anecdotes pour respecter le modèle de fiche.

_________________
NATE "OMG YOU'RE RAIN'S COUSIN ?" FACE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-tabasco.livejournal.com/
Calliope Skouros

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 26/10/2007

°Oo Devil Mood oO°
Stade de Possession:
3/3  (3/3)
Pouvoir:
Relations:

MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 13:25

Merci

Désolée de pas avoir fait assez long...
Normalement c'est corrigé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle Doe
Invité



MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 13:29

J'aime toujours autant tes fiches ma Callio !

Par contre, pinailler pour trois mots ? o_O Il ne faut pas confondre haut niveau avec uniformisation des fiches au point de briser toute recherche d'originalité.
Ca décourage un peu :/
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Dashwood
Admin |where do you keep your gun ?
avatar

Nombre de messages : 3517
Age : 32
Mood : So naughty =)
Occupation : Chasseur
Adresse : Moonlight Motel - CH 133
Date d'inscription : 23/02/2007

°Oo Devil Mood oO°
Stade de Possession:
0/3  (0/3)
Pouvoir:
Relations:

MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 13:32

Nous essayons juste d'être le plus juste possible.
Pour certains c'est difficile d'atteindre les 4 lignes qu'on demande pour certaines parties donc je vois pas pourquoi quelqu'un qui est capable de le faire ne le ferait pas Wink.

_________________
NATE "OMG YOU'RE RAIN'S COUSIN ?" FACE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-tabasco.livejournal.com/
Kyle Doe
Invité



MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 13:49

J'ai toujours pensé qu'une présentation servait à présenter le personnage, à évaluer rapidement le niveau du joueur et non pas à faire preuve de longueur. Les lignes indiquées n'ayant toujours été là que pour les joueurs ayant justement une facheuse tendance à écrire le moins possible.

Des personnes comme Calliope, qui font preuve d'une bonne dextéritée en écriture dans toutes les autres parties, en faisant même plus que ce qui ai demandé ailleurs ne devraient pas avoir à rallonger une partie d'une phrase.
Surtout pour ce qu'elle a rajouté pour combler le vide. On s'en fout qu'elle avale un dougnut, ça coule de source xD elle le répète plusieurs fois dans la fiche. C'est de la perte de temps.

Pour uniformiser, rendre strict et désagréable ce qui est sencé être un jeu d'écriture ?
Néanmoins je m'étend pa, tampis =)
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Dashwood
Admin |where do you keep your gun ?
avatar

Nombre de messages : 3517
Age : 32
Mood : So naughty =)
Occupation : Chasseur
Adresse : Moonlight Motel - CH 133
Date d'inscription : 23/02/2007

°Oo Devil Mood oO°
Stade de Possession:
0/3  (0/3)
Pouvoir:
Relations:

MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 13:58

Je ne remets pas en cause son niveau ni rien du tout mais c'est une question d'être juste tout simplement.
4 lignes sont demandées et il est normal que tout le monde les respectent, bon ou "mauvais" joueur.
En plus je ne vois pas pourquoi faire une montagne de quelque chose qui lui a demander deux secondes, 0 réflexion Wink.
Je l'ai dit c'est une question dégalité. On l'a indiqué. Les gens peuvet faire preuve de toute l'imagination qu'ils veulent on a une base que tout le monde doit respecter.
On empêche pas de rajouter des catégories ou d'en renommer mais tout le monde suit le même régime à la base.

_________________
NATE "OMG YOU'RE RAIN'S COUSIN ?" FACE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-tabasco.livejournal.com/
Calliope Skouros

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 26/10/2007

°Oo Devil Mood oO°
Stade de Possession:
3/3  (3/3)
Pouvoir:
Relations:

MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 14:11

Heu... Vous voulez pas me valider, tant qu'on y est, histoire de pouvoir ensuite discuter de ça tranquillement et de pouvoir ensuite, si le coeur nous en dit, nous écharper joyeusement avec tact et prévenance ? ^^

Citation :
Je ne remets pas en cause son niveau

Ouf ! Et moi qui croyais que j'allais devoir souligner mon excellence moi-même... Wink Me voila tirée d'embarras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Harlowe
Admin | The sweetest witch
avatar

Nombre de messages : 866
Age : 28
Mood : Romantic
Occupation : Serveuse au Coyote Ugly
Adresse : Appt 317, Résidence Springfield, Carnegie Street
Date d'inscription : 26/02/2007

°Oo Devil Mood oO°
Stade de Possession:
0/3  (0/3)
Pouvoir:
Relations:

MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 14:11

Kyle c'est très gentil à toi de prendre la défense de ton amie, mais il serait sympathique de ta part de t'occuper de ce qui te regardes.

Je le dirai une seule et dernière fois : dura lex sed lex et elle est la même pour tous. Alors peu importe le niveau du joueur ou la qualité de la fiche, elle doit remplir certains critères pour être validée.

Comme tu le dis si bien, la fiche de présentation a pour but de présenter le personnage. Or, il me semble que le personnage de Calliope n'a pas surgi de nulle part, et qu'il a eu une vie, cette vie se composant d'une enfance et d'une adolescence. Selon des principes de psychologie bien établie, la majorité de la construction d'un individu se fait durant l'enfance et l'adolescence. C'est pour cela que ces deux parties de la vie sont capitales. Alors nous sommes sympathiques, nous ne demandons que huit lignes. Voyant que cette fiche fait cinq posts, en quoi huit misérables lignes décrivant un moment de la vie aussi charnière que l'adolescence seraient un problème ?

Donc, merci Calliope de nous rédiger huit lignes sur l'adolescence et l'enfance de ton personnage, et nous pourrons te valider.

PS : le formatage, c'est pour fournir une base à ceux qui n'ont pas la chance d'avoir autant d'imagination. Qui peut le plus peut le moins, vous avez l'ensemble du forum pour être originaux.

_________________
I just don't want to miss you tonight

* Credits : Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blueberry.the-up.com
Kyle Doe
Invité



MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 14:17

Ok, pour ma part, vous pouvez supprimer le personnage =)
Bonne continuation au forum ^^
Revenir en haut Aller en bas
Rain Harlowe
Admin | The sweetest witch
avatar

Nombre de messages : 866
Age : 28
Mood : Romantic
Occupation : Serveuse au Coyote Ugly
Adresse : Appt 317, Résidence Springfield, Carnegie Street
Date d'inscription : 26/02/2007

°Oo Devil Mood oO°
Stade de Possession:
0/3  (0/3)
Pouvoir:
Relations:

MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 14:27

Très bien.

_________________
I just don't want to miss you tonight

* Credits : Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blueberry.the-up.com
Jaden Blueberry

avatar

Nombre de messages : 59
Occupation : Médecin légiste
Adresse : Carnegie Street - Résidence Springfield - Appt 206
Date d'inscription : 25/10/2007

°Oo Devil Mood oO°
Stade de Possession:
0/3  (0/3)
Pouvoir: Communique avec les défunts
Relations:

MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 14:28

Je trouve ta réaction bien dommage Kyle, en faire un foin pour quelques mots alors que Calliope, elle, est venue pour toi et ne s'est nullement plaint... Neutral Tu réalises au moins qu'en faisant ce choix c'est elle que tu mets dans l'embarras puisque vos histoires sont liées ? Rolling Eyes
Enfin franchement, la logique m'échappe...

Eh bien Calliope je ne sais plus si je dois te souhaiter la bienvenue du coup, mais pour la forme : Bienvenue ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://genesis.azurforum.com/
Nathaniel Dashwood
Admin |where do you keep your gun ?
avatar

Nombre de messages : 3517
Age : 32
Mood : So naughty =)
Occupation : Chasseur
Adresse : Moonlight Motel - CH 133
Date d'inscription : 23/02/2007

°Oo Devil Mood oO°
Stade de Possession:
0/3  (0/3)
Pouvoir:
Relations:

MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 14:36

Tu as raison Jaden je trouve ça dommage aussi mais on ne peut pas forcer les gens pasmafaute.
A voir maintenant Calliope si tu souhaites continuer avec un autre personnage. Ou partir aussi pasmafaute.

_________________
NATE "OMG YOU'RE RAIN'S COUSIN ?" FACE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-tabasco.livejournal.com/
Calliope Skouros

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 26/10/2007

°Oo Devil Mood oO°
Stade de Possession:
3/3  (3/3)
Pouvoir:
Relations:

MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 14:58

Bah écoutez, là, je vais être absente quelques jours/une semaine.

Si vous voulez bien, je me donne ce temps pour décider/voir à quel point kyle est en rogne etc...

Est ce que ça vous va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel Dashwood
Admin |where do you keep your gun ?
avatar

Nombre de messages : 3517
Age : 32
Mood : So naughty =)
Occupation : Chasseur
Adresse : Moonlight Motel - CH 133
Date d'inscription : 23/02/2007

°Oo Devil Mood oO°
Stade de Possession:
0/3  (0/3)
Pouvoir:
Relations:

MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   Dim 28 Oct - 15:04

Bien sûr pas de soucis Razz.

_________________
NATE "OMG YOU'RE RAIN'S COUSIN ?" FACE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-tabasco.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Calliope Athena Phaedra Skouros   

Revenir en haut Aller en bas
 
Calliope Athena Phaedra Skouros
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Seiya Resin Statue, Athena Exclamation Attack
» Tabitha King (et Michael McDowell) Calliope, la voix des flammes
» 25 - Athena, OCE
» Athena bébé custom
» [Tabitha King et Michael McDowell] Calliope, la voix des flammes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Salvation :: Introduction :: Présentations-
Sauter vers: